Débauche, détente, sérieux, perversité... ici tout est permis !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les grandes questions philosophiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mah'
ミ A d m i n i s t r a t r i c e ミ
ミ A d m i n i s t r a t r i c e ミ
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28931
Age : 26
Ville : Marseille
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Les grandes questions philosophiques   Mar 2 Oct - 23:05

Je propose à ceux qui s'interessent à la philo de venir essayer de répondre aux principales grandes questions des philosophes... et qui sont les suivantes:

- Sommes-nous libres?
- Existe-t-il une façon de vivre correcte?
- Dieu existe-t-il?
- Qui suis-je?
- Comment vivre ensemble?

(vous pouvez retrouver les réponses des philosophe ICI)

Et puis si vous souhaitez lancer d'autres questions/débats philosophiques, n'hésitez pas. =)

_________________
Psychologiquement dérangée.
J'aime pas les gens.
That's all.
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
Revenir en haut Aller en bas
http://bulle-d-emotion.skyblog.com
Eagles
V.I.P
avatar

Masculin
Nombre de messages : 3711
Age : 26
Ville : Dans le labyrinthe du minotaure
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: Les grandes questions philosophiques   Dim 7 Oct - 23:20

Bon je vais faire quelques réponses rapides...

Hell a écrit:
- Sommes-nous libres?

Non, surtout dans notre société nous sommes totalement dépendant des autres. Ne serais-ce que pour nous déplacer, nous sommes dépendant soit des chauffeurs de transports en commun, soit des fabricant de voiture et autres sociétés pétrolières. Même pour marcher nous sommes dépendant de la société qui fabrique nos chaussures. Je pense que pour être libre il faut être seul et faire tout ce dont on a besoin soi même.

Citation :
- Existe-t-il une façon de vivre correcte?

Non, car l'être humain n'est pas "correct". Nous faisons preuve à chaque instant de notre incroyable égoïsme et n'avons de cesse que de nous satisfaire. Je ne pense pas que cela soit "correct". Sans même parler des temps de guerre ou l'homme devient capable des pires atrocités...

Citation :
- Dieu existe-t-il?

Je ne peux pas affirmer qu'il n'existe pas, mais s'il existe bel et bien, il est selon moi le pire des salopard pour avoir créé l'homme dans un monde qui se suffisait à lui même et tous les animaux vivaient en harmonie. Mais je pense qu'il n'existe pas, car justement s'il a créé un monde quasiment parfait comment aurait-il pu créé quelque chose d'aussi nul que l'homme ?

Citation :
- Qui suis-je?

Je ne suis rien, puisque la matière est lacunaire et que je suis constitué de matière je suis lacunaire. Je suis donc du vide. Un assemblage d'atome qui ne sers strictement à rien. Si ce n'est semé un peu plus le désordre dans un monde où l'être humain domine tout.

Citation :
- Comment vivre ensemble?

Dans l'état de notre société nous y sommes obligé afin d'avoir tout ce que nous avons. Car pour la plupart nous ne fabriquons rien. Il nous faut donc vivre avec les autres pour avoir ce que nous ne fabriquons pas. Mais on ne peut pas vivre ensemble, quoique l'on fasse il y aura toujours des ambitieux, des frimeurs, des anarchistes qui viendront se mettre en avant et alors le désordre commence car chacun veut donner son opinion car il croit que c'est la bonne. Et nous n'arrivons donc à rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://dunseith.skyblog.com/
Anyway



Nombre de messages : 246
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Les grandes questions philosophiques   Lun 8 Oct - 0:19

Citation :
Non, car l'être humain n'est pas "correct". Nous faisons preuve à chaque instant de notre incroyable égoïsme et n'avons de cesse que de nous satisfaire. Je ne pense pas que cela soit "correct". Sans même parler des temps de guerre ou l'homme devient capable des pires atrocités...
L'égoïsme est nécessaire ...
Ce n'est pas un crime d'être égoïste, un égoïste, pour avancer dans nos sociétés se verra de toute façon obligé d'établir des liens sociaux avec d'autres personnes. C'est inchangeable.
Et penses-tu réellement que les animaux font preuve d'une divine capacité à ne pas être atroces ? Faux. Ils n'en ont pas conscience, mais ces animaux sont tout comme nous des choses avides et qui commettent des choses atroces.
Ils sont aussi égoïstes que nous. Il suffit de voir comment un chef de meute se fait jarter, ou même de voir qu'un guépard femelle lâche assez rapidement ses gosses, même si au début il existe un lien "maternel".
La seule différence qui nous fasse remarquer notre "atrocité, c'est justement cette conscience, de mourir et de tuer.

Citation :
Dans l'état de notre société nous y sommes obligé afin d'avoir tout ce que nous avons. Car pour la plupart nous ne fabriquons rien. Il nous faut donc vivre avec les autres pour avoir ce que nous ne fabriquons pas. Mais on ne peut pas vivre ensemble, quoique l'on fasse il y aura toujours des ambitieux, des frimeurs, des anarchistes qui viendront se mettre en avant et alors le désordre commence car chacun veut donner son opinion car il croit que c'est la bonne. Et nous n'arrivons donc à rien.
J'ai l'impression que ce que tu veux soit une société où tout le monde est identique à tout le monde, où tout le monde effectue la même chose que l'autre, où tout le monde agit comme l'autre...C'est inconcevable et ce serait horrible, je trouve. T'imagines, tout le monde aurait les mêmes pensées, plus aucun débat, plus de plaisir à composer quelque chose de différent, plus de plaisir à voir telle ou telle personne ? Ah mais oui, c'est vrai, il n'y aurait plus non plus de guerres, et autres choses, car tout le monde serait d'accord. Il n'y aurait qu'un état sur toute la planète et gouverné par une seule personne et en même temps par toute la planète, puisque tout le monde est identique...

Citation :
Non, surtout dans notre société nous sommes totalement dépendant des autres. Ne serais-ce que pour nous déplacer, nous sommes dépendant soit des chauffeurs de transports en commun, soit des fabricant de voiture et autres sociétés pétrolières. Même pour marcher nous sommes dépendant de la société qui fabrique nos chaussures. Je pense que pour être libre il faut être seul et faire tout ce dont on a besoin soi même.
Tout cela est, assez, somme toute, superficiel et matériel. Néanmoins, je reste d'accord sur le fait que nous sommes toujours dépendants de l'autre.
Personnellement, je ne pense pas tellement que nous soyons libres.
Déjà, de quelle liberté parlons-nous ?
Si c'est la liberté d'expression, d'après Freud, il y aurait une censure dans l'inconscient, et donc, en conséquence d'une censure, une partielle liberté d'expression; et de plus, en mêlant cette censure dans l'inconscient à des facteurs extérieurs, il nous reste que, finalement, très peu de liberté d'expression, car à nouveau, censure, etc. Maintenant, finalement, quand parle-t-on à découvert ? Avec un(e) ami(e) ? Et là encore, je ne pense pas tellement, car la peur du jugement de l'autre est assez importante pour nous dissuader d'utiliser des expressions plus douces, d'atténuer certains propos, rien que pour nous éviter encore le jugement de quelqu'un par rapport à nous.
D'un point de vue culturel, pas totalement, mais sûrement plus que la liberté d'expression: en effet, même s'il y a toujours quelques moqueries parce qu'on ne rentre pas dans le rang des autres, l'être humain est assez libre de choisir, légitimement, ou pas, sa culture.
Revenir en haut Aller en bas
dropé



Nombre de messages : 288
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Les grandes questions philosophiques   Lun 8 Oct - 9:41

Personnellement, quand j'entends le mot liberté, je pense que la plus importante est la liberté intérieure, car elle conditionne tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les grandes questions philosophiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les grandes questions philosophiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions philosophiques
» léger problème avec le h et grandes questions
» Moteur 2K6 ( quelques questions sur boite vitesse)
» [Sujet officiel] Les grandes sagas de l'automobile
» BWC 2009 : les questions existentielles à poser à monsieur Brompton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Night Team :: AIR DU TEMPS :: Lecture & philosophie-
Sauter vers: