Débauche, détente, sérieux, perversité... ici tout est permis !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Topics spécial [paroles]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Topics spécial [paroles]   Ven 2 Nov - 21:46

Ne te tue pas

Couplet 1 :
Le passé est mort mais c'est son fantôme qui me poursuit
Défoncé, trop angoissé pour fermer l'oeil de la nuit
La pression, les questions, les doutes, le stress
La nostalgie, les regrets quand je pense à ma jeunesse
D'abord j'ai revé puis j'ai vu
Puis j'ai su et j'y ai cru
Puis j'ai fumé et j'ai bu
Puis qu'est-ce j'ai fait ? Je sais plus ...
Des années gachées, des occasions ratées
Dans ma tête l'obsession de pas avoir fait ce qu'il fallait
Des fois juste pas assez, des fois tellement n'importe quoi
Jusqu'à perdre la confiance et l'estime de soi
Peu à peu j'ai trouvé la foi, certains jours je l'ai perdu
Aujourd'hui je regrette rien de plus que ce que je n'ai plus
En premier mes disparus, leurs souvenirs me hantent
Et quand ils viennent dans mes rêves au reveil ils me manquent
Au travers moi il faut qu'on voit que leur travail porte ses fruits
Quand je m'auto-détruis c'est leur voix qui me dit ...

Refrain :
Ne te tue pas (x5)

Couplet 2 :
Mais je tombe, je sombre, il faut que je me relève
Cloué au sol je sens doucement que je crève
Dans cette vie qui me blesse, ces nuits qui m'achèvent
Je suis à 2 doigts du coma quand le jour se lève
Pas une heure de trève
Je te l'ai dit c'est le stress dans ma tête
C'est l'argent, l'argent, les traites
Je me sens con quand je pense qu'ils m'ont fait saigner le coeur
Des fois j'aimerais leur pardonner, le plus souvent j'aimerais qu'ils meurent
J'aimerais qu'ils pleurent, j'aimerais qu'ils souffrent
Et toute cette haine me pousse vers le gouffre
Il faut que je me libère, il faut que je souffle
Il faut que je respire, j'ai du mal, je m'etouffe
Mon cerveau me joue des tours, je veux repousser mes limites
Mais quand je vais trop loin les miens me disent ...

Refrain :
Ne te tue pas (x5)

Couplet 3 :
On est trop vrai pour tous ces batards
Chérie, trop vrai quand on rit ou quand on a le cafard
Trop vrai au milieu de tous ces putains d'hyprocrites
Parce qu'on est trop vrai on est trop souvent trop seul et trop triste
Trop vrai c'est pas pour ca qu'on est trop naïf
Trop vrai et ces enculés vont connaître le tarif
Tellement vrai que l'ambiance tourne à la haute tension
Rien à foutre, vengeance c'est le nom de ma mission
Trop vrai pour succomber à leur confusion
Trop vrai pour laisser tomber dans ce monde de compétition
Trop vrai, la rage me maintient en condition
Trop vrai donc on se donne les moyens de nos ambitions
Vise le meilleur si tu ne peux pas oublier le pire
En vrai je n'ai qu'une chose à te dire ...

Ne te tue pas ...
Ne te tue pas ...
Ne te tue pas ...
Ne te tue pas ...
Ne te tue pas ...
Ne te tue pas ...
Ne te tue pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Mah'
ミ A d m i n i s t r a t r i c e ミ
ミ A d m i n i s t r a t r i c e ミ
avatar

Féminin
Nombre de messages : 28931
Age : 26
Ville : Marseille
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Topics spécial [paroles]   Jeu 8 Nov - 21:39

Our farewell - Within temptation.

In my hands
A legacy of memories
I can hear you say my name
I can almost see your smile
Feel the warmth of your embrace
But there is nothing but silence now
Around the one I loved
Is this our farewell?

Sweet darling you worry too much, my child
See the sadness in your eyes
You are not alone in life
Although you might think that you are

Never thought
This day would come so soon
We had no time to say goodbye
How can the world just carry on?
I feel so lost when you are not by my side
But there's nothing but silence now
Around the one I loved
Is this our farewell?

_________________
Psychologiquement dérangée.
J'aime pas les gens.
That's all.
Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
Revenir en haut Aller en bas
http://bulle-d-emotion.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Topics spécial [paroles]   Ven 14 Déc - 1:17

Nuit blanche, main noire d'encre,
Le matin succède au soir moi je tente de voir entre rêve et réalité,
C'est stressant, mes gars prêts à tout brûler, représentent.
Après-midi ensoleillé, je dors un stylo sous l'oreiller,
FF attaque et ton dragon ne s'est pas réveillé, lyrics abstraits,
Est ce un effet de mon insomnie ?
SNT c'est une histoire d'insomnie.
J'en ai passé des nuits à me faire chier comme jamais, seul
Ou entouré de tous durant toute ces années,
Connu ce mal à m'endormir comme si j'allais passer devant le juge,
Ce besoin de traîner dehors même sous le déluge,
Ces soirées qui durent jusqu'à l'aube à parler de tout, de nous, du monde,
Jusqu'à ce que les larmes nous montent,
Ces moments de joie, ces pleurs de rires,
Ce sentiment de bien être,
Qui n'enlèvent rien à notre mal de vivre dans les moments les plus calmes,
La nuit on stresse dès qu'il y a moyen on se casse faire des virées en caisse
Observer la vie et puis pour le plaisir d'ivresse,
On voit plus de jeunes et, dans leurs yeux la même tristesse.
On voit toutes sorte de gens du style inconnus et potes,
Snobs et cloches, putes et comme, la nuit,
Dans la rue certains diront que c'est nul mais y a qu'à penser à ceux qui matent la lune depuis leur cellule....
Les yeux injectés de sang je sais même plus où la caisse nous mène,
La nuit, c'est malsain mais je me sens si bien en son sein,
La nuit c'est crimes et larcins, mac et catins, dur de nier ce à quoi nous sommes liés,
L'obscurité nous fait gamberger, même prier:
Besoin de plier, de cligner, faire des veillées
Et pour ça zingue, faut pas oublier.
La nuit c'est plaisir, c'est risque, entre soirées délire et sirènes de flics,
Chaque moment vécu reste unique fait de chose simple
Comme se retrouver dans une caisse à 5 à déguster de la zik
Et à se prendre pour les parrains de la ville ou a roder pour serrer quelques filles,
A échanger des regards avec les civils,
C'est ça la nuit vaut mieux être malin et habile

La nuit, faite de sexe, de rêve,
La nuit, faite de stress, de haine, faite de joie, de peine,
Même si c'est pas toujours doux et rose,
La nuit c'est à merveille qu'on joue nos rôles. ...

J'ai croisé des fous et des folles,
Des jeunes qui se gâchent dans la coke et l'alcool,
Des mecs qui viennent de sortir de tôle,
Des SDF qui n'ont pour matelas que le sol.
La nuit, on rigole mais nos visions ne sont pas drôles des accidents graves,
Certains frôlent la mort tout ça noirci ce putain de décors,
On doit aimer cette putain de vie hardcore
Car on en demande encore et encore .

Des gars cherchent une place assis dans ce bar, ramène les,
Compte jusqu'à 10 et on se barre,
En bonne compagnie un son barge dans la 205 rouge, rouge,
Monte les basses, que les enceintes bougent,
Bouge hot night, allons y all right avant de dire good bye,
On est ready to fight la pénombre encourage nos marginalités
Est ce que nos rap font monter le taux de criminalité?
Des que le soleil se couche on se fout d'être dans les règles
On est raides et toujours contre ceux qui tiennent les rennes,
Quand les étoiles brilles une autre ambiance règne:
Est-ce un rêve ou réel? je sais pas mais c'est ce q'on aime.
C'est le bon moment pour extérioriser,
Transformer en pierre un coeur brisé
C'est le bon moment pour voler, picoler ou baiser,
La nuit je préfère la maîtriser que la mépriser avec du sang la caille,
Avec du sang de grenaille on aime les soirées in the night,
Et ce où qu'on aille, on laisse une odeur de canaille,
Béton ouais canaille, on se fou du code pénal,
La nuit on nique denai on évacue stress, pression et déception,
A l'air libre j'étouffe faut dire que je suis sous tension,
Demande au reuf au 143 Echoustar qui est le champion toutes catégories des couche tard.
On est livreur du temps, c'est dire qu'un soir durant 6 heures du mat,
Ca fume les derniers joins et grave donnant sur un banc rien de bien palpitant,
Putain, on attends quoi alors qu'on sait qu'il se passera plus rien?
La vie suit son train, le jour reprends ses droits,
Le monde réel retrouve ses règles et ses lois,
Pour la suite de l'épisode rendez vous des ce soir
Vu que l'aurore à pris le dessus sur ce ciel noir.
La nuit ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Topics spécial [paroles]   Mar 15 Jan - 23:28

Don Choa

En ville les snob et les flics
Me regardent de haut
Manquent de pot
Je ne sais quoi
L’allure de prolétaire
Me colle à ma peau
Je les emmerde
Objectif multi-millionaire
Grâce à une musique populaire
J’ai quitté les caves
Où les gosses s’éclatent
Dans les vapeurs d’ether
Eau écarlate, cerveau ravagé
Plus d’école à rager
Le courage vers le carnage
J’ai profité d’une vie
Qui n’apporte pas grand-chose
Au mieux des poses sur le chantier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Topics spécial [paroles]   Sam 8 Mar - 0:08

Elle m' a bien fait rire celle là

C'est d'IAM. Elle donne son corps avant son nom


On était assis à la terasse d'un café, relax
Deux verres de Perrier sur la table en train de déguster une glace
Neuf heures du soir la place était presque pleine
Mais pas assez pour ne pas voir arriver le phénomène
Méditerranéenne, mixée comme chez nous
Basses, aigus à fond, "Wooou" elle envoyait le ganzou
Elle est venue s'asseoir à côté de nous
Une clope cousine? Quoi, t'as ton mec, nous on est pas jaloux
Deux mètres, cent dix kilos, il s'est pointé
Illico aussi sec on est retournés à nos Perriers
Je suis pas fou, le type était balaise
Pas question de s'embrouiller, de se faire plier par Golgoth 13
Mais la gadji reluquait, regard aguicheur
Elle essayait quand même de me faire du pied
Une vodka, la commande est passée
Son mec va au comptoir, elle nous fait glisser un billet
"Rendez-vous à dix heures à votre appart', dites moi où c'est
Une copine va m'accopagner"
Elle se leva, la main crispée sur le papier un clin d'oeil discret
La soirée était bien commencée, ouais

Dans toutes les situations, sans inhibition
Elle donne son corps avant son nom

Je préparais la pièce et les armures de latex
Les sticks de "popo", le stand de tir sur le Bultex
Et moi à peine arrivé en bas, elles étaient déjà là
La pure motivation, mon gars
Dans l'ascenseur il ne faisait pas chaud
Mais une autre chaleur leur fit déjà sauter les tricots
Elles arrivèrent dans la maison en Wonderbras
Vision irréelle, fracture nette de l'oeil droit
On leur proposa de boire ou de manger un truc
Un cappuccino, deux sucres roux, elles aimaient le luxe
Je leur ai dit : "Excusez-moi, prenez le bien certes
Vous êtes raffinées mais vous avez l'air de deux filles ouvertes"
Dix secondes après c'était la cavalcade
Et comme Jackie Chan, on faisait nous-mêmes nos cascades
Au matin, ce ne sont que des draps que j'ai sentis
Les cacadeuses étaient parties
En m'habillant, je palpais mes poches : vides
Plus de chèques, plus de cartes, plus de liquide
Le plan était simple et sans accroc
Si on ratrappe les gazières, on les éclate à coup de marteau
On a foncé au centre ville, on a aperçu les filles
Pénétrer dans un bar américain
Devant la porte, y'avait le type du bar, la baraque
On a compris, mais trop tard, que ce mec était leur mac
J'i dû trouver un exutoire pour passer mas nerfs
Et un skin a morflé des coups de Black et Decker

Traitez les filles avec respect mais attention
Prenez garde à celles qui ne donnent pas leur nom

Dans toutes les situations, sans inhibition
Elle donne son corps avant son nom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Topics spécial [paroles]   Mer 5 Nov - 0:24

Sat Imagine


Imagine toi blinde comme ceux qu'on deteste
Sequestre, torture, dans les malles des voitures
Ceux dont on kidnappe les progenitures
Ceux qui l'ont belle, qui n'auront jamais a se soucier
Ni du present ni du futur, ceux qui te prennent de haut,
Te voient comme une merde, qui snobbent, riches
Comme ceux qui regissent les lois de ce monde
Ceux qui se vautrent dans la luxure
Exploitent un peulpe affame, use par une vie trop dure
Fumerais tu encore les joints, ça fait proletaire
Livrais tu la coke, les roules de terre
Est ce la voie d'un diable ou d'un ange
Qui m'interroge dans mes reves ?
J'imagine dormir dehors, tombe plus bas que terre
Regretter ce temps où je disais vraiment etre dans la merde
Bref le genre de visions qui sauraient te glacer le sang
Mais pour refleter ça, les mots seront ils assez blessants ?
J'crois pas, j'imagine mon gosse finir a la DASS
Rentre a la case, les flics au cul, un garrot au bras
Trouver un autre que moi avec ma femme dans mon pieu
Devoir les buttes tous deux et prendre perpette pour eux
J'imagine c'telephone sonner, decrocher, apprendre
Que ma mere est decedee...non arrete ça, faut pas dire ça
Perdre la foi et d'voir ceder, tel un innocent devant les assises
Qu'a plus que sa version des faits a plaider
Imagine toi a l'interieur d'une banque,
T'as le flingue, tu trembles, le coup par seul, tu t'manques
Voilà des gens au proces, le juge veut rien entendre,
Il veut qu'tu rentres, ton avocat peut plus te defendre,
Apres de longues annees a attendre,
A ta sortie tu essaies de remonter la pente
Personne veut te prendre, sur ton CV faut qu'tu mentes,
Ou que tu retombes dans le traffic et qu'tu montes,
Est ce une vie rapide ou une mort lente ?
Imagine, tu penses a t'agripper ou a te pendre,
Des nuits agitees ton passe te hante,
Imagine d'vivre pour de vrai c'qu'on chante...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Topics spécial [paroles]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Topics spécial [paroles]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» magazine desmo spécial monster (introuvable)
» Super spécial chez Maxi-Hobby
» maxi austin spécial Mini racing.fr................
» [DSun]Et une DSpécial '72
» paroles de ciné culte : cédankwoikidissa ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Night Team :: MEDIAS :: La magie de la musique-
Sauter vers: