Débauche, détente, sérieux, perversité... ici tout est permis !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cosmétique de l'ennemi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyclone
Modérateur médias
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1861
Ville : Toulouse
Date d'inscription : 06/11/2005

MessageSujet: Cosmétique de l'ennemi   Mar 3 Oct - 15:29

[A lire]

Amélie Nothomb fait donc sa rentrée avec Cosmétique de l'ennemi. Au rythme – soutenu – d'un roman par an, on se demande bien comment elle peut encore nous surprendre. N'ayez crainte, elle y parvient…
Coincé dans un aéroport alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour Barcelone, l'homme d'affaires Jérôme Angust se voit contraint de supporter, en plus du retard de son avion, la logorrhée d'un étrange individu, bien décidé à lui imposer le récit de sa vie. Qui est donc ce Textor Texel qui le harcèle ? Pourquoi ce raseur a-t-il jeté son dévolu sur lui ? Le dialogue s'engage pourtant entre l'importun et sa victime, vif, alerte, ponctué de réparties cinglantes, prenant les allures d'une joute de haute tenue, et dévoile la passé trouble de Textor, en même temps que le malaise croissant de Jérôme. Car il se sent cerné, l'homme d'affaires irréprochable, par cet étranger qui semble si bien connaître les tréfonds de sa conscience et dont les crimes font douloureusement écho à un passé qu'il croyait enterré. Étranger, cet ennemi ? Pas tant que ça ! Et si, finalement, cette rencontre n'était pas tant le fruit du hasard que l'objet d'une préméditation diabolique destinée à l'anéantir ?
Dans ce dialogue mené tambour battant, Amélie Nothomb s'en donne à cœur joie, faisant preuve une fois de plus de sa virtuosité. La phrase est vive, bondissante, corrosive, pour nous embarquer progressivement, mais sûrement, vers un retournement de situation dont l'auteur de Mercure a le secret. Gageons qu'une fois encore, elle recueillera vos suffrages… --Laurence Demurger --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur
Sans le vouloir, j'avais commis le crime parfait : personne ne m'avait vu venir, à part la victime. La preuve, c'est que je suis toujours en liberté. C'est dans le hall d'un aéroport que tout a commencé. Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d'avance. Il lui a suffi de parler. Et d'attendre que le piège se referme. C'est dans le hall d'un aéroport que tout s'est terminé. De toute façon, le hasard n'existe pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://halleandcie.cinebb.com/
 
Cosmétique de l'ennemi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nord Detailing - préparateur cosmétique auto
» Bôme alu ou bôme carbone ?
» La clinique de l'auto ...
» stage meguiars
» Conseils pour nettoyage roues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Night Team :: AIR DU TEMPS :: Lecture & philosophie-
Sauter vers: